Jean Luc Melenchon dit stop au massacre du peuple palestinien et présente ses 3 mesures fortes :

Reconnaître l’État palestinien

✔ Sanctionner l’État israélien 

✔Abroger la circulaire Alliot-Marie (permettant de poursuivre les participants aux campagnes de Boycott des produits israéliens #BDS )

L’objectif est de mettre fin à cette situation humanitaire intolérable dont est victime le peuple palestinien, notamment la population civile. Voici le détail de ces 3 propositions.

La reconnaissance de l’état palestinien

A l’instar des Etats de l’Organisation des Nations unies, une fois élu, Jean-Luc Mélenchon reconnaîtra l’Etat palestinien, cette compétence diplomatique relevant juridiquement du président de la République française. Cette première mesure, la reconnaissance, est d’autant plus nécessaire qu’elle constitue un préalable indispensable pour créer les conditions d’une paix juste et durable entre Israël et la Palestine : la solution à deux Etats par l’application pleine et entière des résolutions de l’Organisation des Nations unies 


L’application d’éventuelles sanctions envers l’État israélien 

Pour y parvenir un dispositif d’incitations et / ou de sanctions dans le cadre de cette initiative de paix. Elles pourront être d’application immédiate au vu de l’urgence de la situation humanitaire (levée du blocus de Gaza, suspension de l’accord d’association Union européenne – Israël, par exemple), ou plus progressives (augmentation ou restriction des domaines d’échange commerciaux par exemple), afin d’encourager le dialogue ou au contraire de sanctionner des retours en arrière. Elles doivent permettre de mettre fin à des situations inacceptables, notamment les violations des droits humains et du droit international: blocus de Gaza, colonies et colonisation dans les territoires occupés, destruction des infrastructures palestiniennes dans les territoires occupés sous contrôle israélien (dits Zone C). Une paix juste et durable entre Etat palestinien et Israël ne peut se concevoir sans qu’il soit mis fin à ces violations. 


L’ abrogation de la circulaire Alliot-Marie (permettant de poursuivre les participants aux campagnes de Boycott des produits israéliens #BDS )


Enfin, à l’échelle de la France, Mélenchonconsidère que le droit inaliénable des citoyens à leur liberté d’opinion et d’expression implique l’abrogation de la circulaire du 12 février 2010, dite  « Alliot Marie », qui enjoignait aux parquets d’engager des poursuites contre les personnes appelant, ou participant, à des actions de « boycott » des produits déclarés israéliens et issus des colonies israéliennes en Palestine. Il demandera donc à son ministre de la Justice de l’abroger. 

#P2P

Dormez petits volcans

Source : http://www.plateforme-palestine.org/Interpellation-des-candidats-la-reponse-de-Jean-Luc-Melenchon

Advertisements